Quel est le processus pour obtenir un permis de conduire moto avec un permis B ?

Quel est le processus pour obtenir un permis de conduire moto avec un permis B ?

Afin de circuler en moto ou en scooter, les conducteurs de véhicules thermiques ou électriques ont l’obligation de disposer du permis A, préalablement obtenu à travers des tests psychotechniques, physiques et pratiques. Cependant, en France, une exception permet aux résidents d’acquérir le permis A à partir d’une formation spéciale fournie par un des organismes agréés de formation, sur la base d’un précédent permis B. Ceci représente une grande opportunité pour les titulaires d’un permis B qui souhaitent obtenir un permis A.

Dans cet article, nous expliquerons le processus pour obtenir le permis A directement à partir d’un permis B en détaillant les étapes à suivre et en présentant les avantages d’un tel processus. Nous en parlerons également des prochains développements autour du permis A et des autres certifications possibles avec ce même permis B.

Comprendre le rôle du permis B pour l’obtention du permis A

Le permis B (type B) est délivré aux conducteurs qui souhaitent conduire des véhicules à quatre roues dont la masse totale en charge (MTC) ne dépasse pas 3 500 kilogrammes. Le permis B autorise également les conducteurs à circuler avec une remorque dont la MTC est inférieure ou égale à 750kg ainsi qu’avec une caravane dont la MTC ne dépasse pas 3 500 kilogrammes.

Le permis A (type A1 et type A2) se distingue des autres permis par le fait d’autoriser l’utilisation de véhicules à deux roues motorisés. Le moteur de ces véhicules peut avoir différentes tailles et caractéristiques, ce qui définit deux types de permis A, soit le permis A1 et le permis A2.

Le permis A1 est un permis pour les jeunes conducteurs, ce qui signifie qu’accéder à ce type de permis nécessite d’avoir 16 ans au minimum et d’avoir auparavant détenu un permis B ou donné l’accord des parents, selon la législation. Avec le permis A1, le conducteur peut conduire des véhicules à deux roues motorisés dont la puissance ne dépasse pas 11,0 kilowatts (15 chevaux) Cette puissance est exprimée en kilowatts (kW).

Le permis A2 est le permis pour les conducteurs adultes. Les conditions requises pour obtenir ce permis sont d’avoir 18 ans au minimum et d’avoir détenu un permis B depuis 2 ans. Avec le permis A2, le conducteur peut conduire des véhicules à deux roues motorisés dont la puissance ne dépasse pas 35 kW (47,5 chevaux).

Les étapes pour obtenir le permis A avec un B

Comme nous l’avons expliqué, pour obtenir le permis A sur la base d’un permis B, les résidents doivent avoir 16 ou 18 ans (selon le permis A recherché), avoir détenu le permis B depuis au moins 2 ans et obtenir des validations spécifiques. Nous présenterons à présent étapes à suivre pour y arriver.

1. Inscrivez-vous auprès d’un des organismes agréés pour former le permis A

Afin de suivre la formation et de démarrer le processus d’obtention du permis A, les conducteurs doivent s’inscrire auprès d’un des organismes agréés sur la base d’un enregistrement préalable. Un groupe international d’organismes agréés tels que Scootfirst, Wizbiker et A2Pro offre ces services aux conducteurs français intéressés.

Lors de l’inscription, les organismes agréés demanderont aussi au conducteur de fournir des informations et des preuves de sa validité en tant que conducteur. Les documents les plus couramment demandés sont le permis B, la carte d’identité, une photo d’identité, un certificat médical et la preuve de résidence.

2. Effectuez votre préparation théorique à la formation

Une fois inscrit auprès de l’organisme de formation agréé, le conducteur devra enregistrer et effectuer son stage pratique. Ce stage pratique se compose d’une partie théorique qui peut être prise en ligne ou en présentiel. A cette étape, l’apprenant devra passer un examen théorique qui vérifie ses connaissances sur les règles de sécurité et les responsabilités d’un conducteur.

3. Réalisez votre stage pratique

Une fois le stage pratique réussi, l’organisme de formation fournira à l’apprenant un certificat de Formation Initiale à la Conduite Motocycliste (FICM). Ce certificat est indispensable pour passer le test pratique des épreuves conduites en motocycle et obtenir le permis A. On retrouve dans la FICM les points suivants:

  • Le montant et le type de véhicule que l’apprenant a utilisé.
  • Les conseils que l’instructeur a donnés à l’apprenant.
  • Les modules d’instructions que l’instructeur et l’apprenant ont abordés.
  • Un rapport d’évaluation qui décrit les progrès et les points à améliorer.

L’organisme de formation choisi fournira l’apprenant avec un véhicule de formation pour aller à l’épreuve de conduite, des documents de révision et un moniteur agréé qui le guidera à travers les épreuves.

4. Faites le test pratique et obtenez le permis A

Une fois le stage pratique terminé et le certificat de Formation Initiale à la Conduite Motocycliste (FICM) obtenu, l’apprenant doit alors passer le test pratique. Ce test consiste à conduire une motocyclette sur une route spécialement désignée pendant environ 6 minutes et à suivre un itinéraire prédéterminé. Le conducteur doit démontrer sa capacité à contrôler le véhicule et ses réactions à des situations variées.

Une fois les tests théoriques et pratiques réussis, l’Office National des Mines (ONM) émetra le permis A et le conducteur pourra commencer à circuler dans les limites autorisées par la catégorie du permis obtenu.

Avantages de l’obtention du permis A sur la base du permis B

Obtenir le permis A sur la base d’un permis B offre aux résidents plusieurs avantages. Tout d’abord, cela permet de réduire le temps et les efforts nécessaires pour obtenir le permis A. Les personnes qui passent le permis A par cette méthode n’ont à effectuer que les tests théoriques et pratiques clés, ce qui est beaucoup plus rapide que le processus typique pour obtenir le permis A.

Les organismes de formation agréés offrent également des programmes flexibles, adaptés aux besoins des conducteurs. Par exemple, les organismes de formation tels que Wizbiker et Scootfirst proposent des formations à la journée qui se concentrent sur les tests pratiques, ce qui signifie que les conducteurs peuvent compléter les épreuves théoriques et pratiques le même jour. Ces programmes peuvent être très utiles pour les personnes ayant un emploi ou une vie très chargée.

Enfin, obtenir le permis A sur la base d’un permis B permet aux conducteurs de bénéficier du soutien d’un organisme de formation agréé. Les moniteurs agréés peuvent alors expliquer les techniques de conduite et les responsabilités d’un conducteur, ainsi que fournir des conseils pratiques et des recommandations pour bien apprendre à conduire.

Développements futurs autour du permis A

En plus d’aider les conducteurs à obtenir rapidement le permis A, le permis B est aussi devenu une méthode populaire pour les conducteurs de se former aux autres catégories de permis. Par exemple, beaucoup de personnes en France ont obtenu le permis B et ont décidé de passer au permis C (permis poids lourds).

Les personnes qui souhaitent obtenir le permis B peuvent également obtenir le permis BE, qui permet de conduire des véhicules jusqu’à 3 500 kg de MTC et une remorque ou une caravane dont le poids ne dépasse pas 750 kg. Ce permis est très utile pour les personnes qui souhaitent conduire des véhicules plus grands.

A l’avenir, le permis A pourrait évoluer et de nouvelles catégories de permis pourraient être introduites pour autoriser les conducteurs à conduire différents types de véhicules. Pour ceux qui souhaitent entrer dans l’aviation, par exemple, il serait intéressant d’obtenir le permis PPL (Private Pilot License) qui permet de piloter certains avions légers.

Conclusion

Obtenir un permis A à partir d’un permis B est une excellente option pour les résidents en France qui souhaitent rouler en moto ou en scooter. Cette méthode permet aux personnes de rouler légalement et de profiter du soutien des organismes de formation agréés. Ces organismes offrent des programmes flexibles qui peuvent aider les apprenants à obtenir leur permis A le plus rapidement possible, et même à obtenir des autres certificats à partir du permis B.

Enfin, il est important de garder à l’esprit que tous les permis ont une durée de validité limitée et qu’il est donc indispensable de les régulièrement renouveler. Les conducteurs doivent veiller à ce que leurs permis expirent à temps avant de repasser leurs tests pour assurer la sécurité et la legalité de leur conduite.